30000 étudiants seront suivis par lInserm pendant 10 ans

first_img30.000 étudiants seront suivis par l’Inserm pendant 10 ansL’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a pour projet de suivre l’état de santé de 30.000 étudiants, et cela sur une période longue de dix ans.Selon Viva Santé, les étudiants seraient les laissés-pour-compte de la recherche médicale, alors qu’ils sont souvent exposés à des pathologies, dont certaines très graves et importantes. Ainsi, l’Inserm va remédier à cela en lançant une grande étude auprès de 30.000 étudiants afin d’observer dans le temps les liens entre comportement et apparition de maladies. Cette étude, sur 10 ans, devrait coûter 9 millions d’euros, et sera financée en totalement par le “grand emprunt”.L’étude en question devra évaluer, observer et étudier les étudiants par le biais de quatre grandes thématiques qui sont les comportements à risques comme les addictions, la santé mentale à travers les dépressions et tentatives de suicide notamment, les migraines chez les femmes ainsi que les infections ayant pour conséquences chez les étudiantes un risque accru de cancer du col de l’utérus ou encore de stérilité. Et Viva Santé de préciser ainsi que le projet débutera dès septembre prochain avec un recrutement de 6.000 étudiants par an parmi les universités de Bordeaux et Versailles-Saint-Quentin. Baptisée “Cohorte i-Share”, le projet demandera aux étudiants volontaires de se soumettre à un examen médical approfondi, ainsi que de répondre à un questionnaire une fois par an. Afin de garder le contact avec ces étudiants durant toutes ces années, les chercheurs comptent bien utiliser les moyens de communication de cette génération, à savoir les réseaux sociaux ou encore les SMS.Le 27 janvier 2011 à 19:23 • Emmanuel Perrinlast_img